Faites-vous votre propre opinion !

Plus j’y pense, et plus je me dis que ce message est important.

Parfois je me dis que c’est tellement évident que tout le monde le sait ! Et pourtant, je constate qu’autour de moi que ça n’est pas toujours le cas, alors aujourd’hui, j’ai envie de vous le dire, de vous expliquer pourquoi, il est si important de vous fier à votre avis, et même à votre intuition, pour vous faire votre propre opinion !

Prendre l’avis des autres, c’est important. récolter des témoignages, des impressions, oui bien sûr, ça nourrit votre propre réflexion.

Mais rien ne compte plus que votre avis.

J’aime bien le concret et les exemples, alors je vais vous en livrer quelques uns :

Prenons tout d’abord le cas de la tarte au citron (oui je commence simple et basique !) :

Une amie vient dîner chez moi et amène une tartelette  au citron. Elle me dit :

« Elle est vraiment bonne, tu verras ! »

Vous savez quoi ? Je n’en doute pas, qu’elle soit bonne cette tarte. Elle est même appétissante à regarder. Oui mais voilà :

je n’aime pas le citron.

Je n’aime pas le gout ! Quoi qu’il arrive, je n’aimerai pas ce gâteau, si bon soit-il…

ça n’enlève pas le fait que cette tarte soit bonne, pour elle. Mais pas pour moi, merci (heureusement pour moi, elle avait aussi amené une religieuse au chocolat !! ).

Ça y est, vous commencez à voir le truc ? OK alors on passe au niveau supérieur (je comprends pas pourquoi je dis ça, je ne joue jamais aux jeux vidéos !!).

Il y a très très longtemps, lorsque j’étais une jeune salariée, ma hiérarchie m’a proposé de changer de poste. C’était en fait le même job d’assistante commerciale que j’occupais déjà, sauf que ça ne concernait pas les mêmes produits, ni les mêmes clients. Un changement pas si gros que ça en réalité.

La plus grosse différence, c’était que le nouveau poste était bien plus costaud en terme de charge de travail. Plus de clients, plus d’appels, plus de pression, donc…

Je me souviens à ce moment là, de la réaction de ma meilleure amie, qui travaillait dans la même société que moi.

Elle m’a dit :

« Mais refuse ! Ce poste c’est de la folie, tu passes ton temps au téléphone, tu croules sous les commandes ! C’est le pire, tu ne vas pas t’en sortir ! « 

Je vais vous dire ce qui s’est passé : ce job d’assistante commerciale, elle l’avait testé quelques temps plus tôt, et elle n’avait pas du tout aimé, elle ne supportait pas ce type de pression, elle était très mal. Heureusement, elle a pu changer rapidement en interne et trouver un autre poste qui lui convenait mieux, dans lequel elle a pu mettre tout son potentiel et sa puissance, d’ailleurs.

Et moi dans tout ça ? J’ai décidé d’accepter, même si c’est vrai que j’avais la pétoche de le prendre, car ce poste avait la réputation d’être celui qui était effectivement le plus dur à gérer. La femme qui l’occupait jusqu’à présent était toujours au téléphone, constamment débordée…. Cela dit elle ne partait pas pour cette raison, elle suivait tout simplement son mari dans une autre région.

Et que s’est-il passé lorsque j’ai pris ce poste en main ? Je me suis éclatée. Oui, je croulais sous les appels et les commandes. Mais j’aimais ce job, la relation avec des clients qu’on avait parfois 5 fois dans la journée pour des demandes de renseignements (c’était avant l’avènement d’internet, que voulez vous !)

Et puis je vous avoue que j’aime être un peu débordée (pas trop quand même !), ça me booste. Pour moi rien de pire que de s’ennuyer au boulot, c’est d’ailleurs une des raisons qui m’a fait partir de mon dernier emploi de salariée.

Tout ça pour vous dire quoi ?

Qu’il est important de se faire son propre avis, d’autant plus quand on est directement concernée !

Mon amie ne me voulait que du bien en me disant de refuser. Elle s’inquiétait pour moi, elle ne voulait que je sois mal. Mais bien malgré elle, elle s’est projetée dans ce job qu’elle n’aimait pas, qui lui générait du stress. Mais de mon point de vue, les choses étaient différentes..

Cette fois vous l’avez ?

Allez, je vous donne un dernier petit exemple, histoire de bien enfoncer le clou :

Quelques années plus tard, toujours dans la même société (oui j’y ai passé 15 ans, que voulez vous !), une de mes collègues devait, elle aussi, changer de poste. Elle était plutôt enthousiaste à cette idée au départ. Elle était formée par la personne qui occupait le poste avant elle. Cette femme était, elle, plutôt contente de partir. Elle en avait ras le bol de ce job, en clair.

Ma collègue était venue se confier à moi : elle était un peu perdue, pour ne pas dire démotivée.. La personne qu’elle remplaçait était en train de lui dépeindre un tableau plutôt noir de la situation : des difficultés à communiquer avec l’équipe, des situations stressantes à gérer…

Bref, elle n’en menait pas large ! Elle commençait à sérieusement douter du fait qu’elle allait apprécier ce nouveau job.

Je me souviens de ce que je lui ai dit à ce moment là :

« Ne te préoccupe pas trop de ce qu’elle te dit : elle part, et elle en a ras le bol ! Elle ne voit que ce qui ne fonctionne pas. Ce poste, tu vas pouvoir le prendre en main, et en faire ce que tu veux. A toi de mettre en place des choses qui te conviennent ! Tu as les cartes en main. Ce poste te plaisait au départ, il n’y aucune raison que ça change. « 

( je me rends compte aujourd’hui qu’à ce moment là, je l’ai coachée sans le savoir !!!!)

Et que s’est il passé ? Une fois qu’elle a vraiment pris les rennes du poste, elle s’est éclatée !!

ça ne servait à rien d’en vouloir à la femme qui partait. Elle en avait assez, et elle avait ses propres raisons.

Ça n’a heureusement pas empêché ma collègue de voir les choses sous un autre angle, et de révéler elle aussi son potentiel et sa puissance dans ce poste.

Le plus important donc, je le dis et je le redis, et je renfonce le clou :

Faites-vous votre propre opinion, votre propre expérience d’une situation.

Rien ne convient à tout le monde. Chacun peut trouver la place qui lui convient, dans n’importe quel métier.

La preuve, je connais des personnes qui s’éclatent à être expert comptable, et moi, pour rien au monde, je ne les envie !

Cette fois je pense que vous avez bien saisi le concept, non ?

Chacun sa vie, chacun son chemin, comme dirait le poète….

Je m’appelle Sophie, je suis coach. Coach positive, parce que l’humour est souvent la meilleure arme pour faire baisser la pression ! Je vous aide à aller vers un job qui vous convient, dans lequel vous pourrez exploiter à fond votre potentiel, vous irez travailler non plus avec la boule au ventre, mais avec l’énergie de la passion ! Alors n’hésitez plus, prenez contact avec moi pour une séance diagnostic, pour pouvoir faire le point et décider, enfin, de vous accomplir professionnellement ! 

 

 

 

Add A Comment